Joseph Bréan

De VdAWiki.

Biographie

Joseph Maurice Bréan, fils d'émigrés, né le 13 octobre 1910 à Aubervilliers (Paris), est l'une des plus brillantes figures du clergé valdôtain du XXème siècle. A l'âge d'un an, il revient à Brusson, patrie de sa famille, où de 1917 jusqu'à 1923 il fréquente les cours populaires de l'école primaire mixte. Après le « ginnasio », décidé à suivre la volonté de ses parents, il poursuit ses études au Grand Séminaire d'Aoste pour embrasser l'état sacerdotal. En 1939, malgré son jeune âge, il est nommé chanoine de la collégiale Saint-Ours.

Bréan, comme Emile Chanoux, est un antifasciste et pour ne pas être arrêté par la police italienne, en mai 1944, il s'exile en Suisse où il écrit son œuvre En Suisse.

Après la guerre, l'activité littéraire de Bréan est vraiment étonnante car il écrit des articles aux thèmes les plus variés: religion, morale, histoire, politique, philosophie, langue...

Malgré ses problèmes de santé, il ne cesse de travailler. Le jour de sa mort, le 14 juin 1953, il chante encore à la Messe de 10 heures, puis il a un malaise en allant à un rendez-vous. Il rentre chez lui vers 16 heures et à 18 heures on trouve son corps, enveloppé dans son manteau, sur un sofa.
Fichier:Brean.jpg

Sources Brean Joseph, Christianisme et démocratie, Brusson 1983

Outils personnels