Statut des langues

De VdAWiki.

Si on s'occupe du statut des langues en Vallée d'Aoste, un territoire multilingue où coexistent deux langues officielles, on s'aperçoit qu'elles sont nombreuses et que leur rôle est différent. Il y a plusieurs genres de langues: les langues officielles, les langues co-officielles, les langues régionales, les langues minoritaires, les langues en voie d'extinction et les langues mortes...


Sommaire

Langue officielle

Une langue officielle est une langue qui est spécifiquement désignée comme telle, dans la Constitution ou les textes de loi d'un pays, d'un État ou d'une organisation quelconque.

Elle s'impose à tous les services officiels de l'État (organes de gouvernement, administrations, tribunaux, registres publics, documents administratifs, etc..), ainsi qu'à tous les établissements privés qui s'adressent au public.


Langue co-officielle

On peut parler de langue co-officielle quand dans un État il y a plusieurs langues officielles sur le même niveau (par exemple en Suisse on parle italien, français, romanche et allemand), ces langues co-officielles peuvent être parlées dans tout le pays ou dans une région seulement, c'est le cas de la Vallée d'Aoste où on parle italien et français.

Le conseil de l'Union européene a établi dans ses conclusions du 13 juin 2005, que la possibilité pour les citoyens d'utiliser des langues additionnelles (dont le statut est reconnu par la constitution d'un État membre) dans leurs relations avec les institutions européennes, était un facteur important pour renforcer leur identification au projet politique de l'Union européenne. Par exemple en Espagne on peut utiliser les langues autres que le castillan (ayant statut de langue co-officielle dans cet État membre) pour s'adresser par écrit à la cour de justice des Communautés européennes et recevoir une réponse dans la langue utilisée.


Le français en Vallée d'Aoste

La Vallée d'Aoste a connu un long mélange linguistique, surtout à cause de son passage, en 575, sous le royaume de Bourgogne, dont il a suivi les trasformations linguistiques; le français s'est imposé peu à peu comme langue écrite au sein des états de la maison de Savoie dont la Vallée constituait l'un des états. La majeure partie du territoire est inclus dans le domaine du francoprovançal, le français ayant été exclusivement utilisé pour les actes écrits (lettres, écrits officiels, actes notariés…) et les sermons.

La Vallée d'Aoste, en devenant italienne (1860), perd, peu à peu, sa particularité francophone. Pendant la période fasciste de Benito Mussolini, elle a subi une italianisation jusqu'à l'excès. Par exemple, le régime fasciste a italianisé tous les noms français des comunes.


Les langues régionales et minoritaires

Les langues régionales sont les langues parlées dans une région bien distincte du pays, tandis que les langues minoritaires sont les langues parlées par une minorité ethnique importante implantée dans le pays, par exemple dans les Pouilles il y a un pays, qui s'appelle Faeto où il y a des gens qui parlent le francoprovençal.

En Vallée d'Aoste la langue régionales est le francoprovençal (appellé aussi Patois) on croit qu'elle est très utilisée par les gens de cette région, mais en réalité on a découvert le contraire, en effet on a trouvé des données qui nous on confirmé cette hypothèse.Par exemple à Cogne 28,7% de la population parle patois, au contraire 69% parle italien, à Hône 32,3% parle patois et 72,9% parle italien et à La Thuile 12,4% parle patois contre 80,9% qui parle italien.

(Données tirées de Une Vallée d’Aoste bilingue dans une Europe plurilingue - Una Valle d’Aosta bilingue in un’Europa plurilingue, Aoste, Tipografia Valdostana, pages 44-53)

Les langues mortes

Une langue est dite morte quand il n'existe plus de locuteurs qui l'utilisent dans la vie quotidienne en tant que moyen de communication. Il y a beaucoup de langues mortes par exemple le latin classique, le grec ancien et l'égyptien. Mais dans le monde il y a des personnes qui étudient encore ces langues et par ce fait elles ne sont pas complètement mortes. En effet les langues ont eu une transformation radicale, par exemle le latin de Jules César, qui est devenu latin classique, s'est ensuite transformé dans les langues romanes comme le portuguais, l'italien, le français et le roumain. Dans la haute vallée du Lys il y a une langue qui très peu utilisée, le tich.


Les langues en voie d'extinction

Comme les langues mortes il y a aussi les langues en voie d'extinction.

Dans le monde il y a plus de 6000 langues, 30% de ces langues se trouvent en Afrique, mais la moitié d'elles est en danger et elle pourrait disparaître. (source Wikipedia)

En effet au moins dix langues meurent chaque année dans le monde, et dans l'avenir la situation peut devenir encore plus sombre.

Le patrimoine linguistique de l'Afrique est un des plus riches du monde, avec 30% des langues, mais elles sont menacées.


Bibliographie

I.R.R.S.A.E, Espace temps culture en Vallées d'Aoste, Aoste 1996. {BR} AAVV, Langues, Apprentissages, Identites, Aoste 2006.


Sitographie

fr.wikipedia.org www.secteurpublic.fr fr.wiktionary.org

Outils personnels