Tsan

De VdAWiki.

Sommaire

Type de jeu

Il faut distinguer ses deux phases : dans la première, il s’agit de lancer, à l’aide d’un bâton, une balle qui doit tomber au sol sans que l’équipe adverse ne l’intercepte; dans la deuxième, il faut lancer le plus loin possible une balle à l’aide d’une raquette.


But du jeu

Dans la première phase, faire tomber la balle sur le terrain défendu par les adversaires ; dans la deuxième phase, lancer la balle le plus loin possible.


Instruments de jeu

Une petite balle, le tsan, qu’on dépose en équilibre sur un tronc mince et long planté obliquement en terre, la pertse; un bâton, le baquet, pour la frapper ; des planchettes de bois, les palet, pour l’intercepter avant qu’elle touche terre; une sorte de raquette, la piota, pour lancer le tsan le plus loin possible.


Règles du jeu

A la première tsachà (première phase), une équipe lance le tsan en direction de l’équipe adverse. L’autre équipe doit toucher le tsan avec le boqu˜i sans que le tsan touche terre. Si le tsan touche terre, on dit qu’il y a boun-a (bonne) et l’équipe continue à lancer le tsan. À la fin de la tsachà, on doit lancer le tsan avec la main vers le haut et l’adversaire doit le paletté, c’est- à-dire le renvoyer le plus loin possible. Cette phase de jeu se répète deux fois. À la fin de toute la partie, c’est l’équipe qui a totalisé le plus de mètres qui gagne.


Notes

Les mots en italique sont en patois de Saint-Christophe

Outils personnels